Historique

histoireimg08  La petite histoire de Carlsbad Springs (reportage – journal La Nouvelle).   L’endroit porte au 19e siècle le nom d’Eastman’s Spring en l’honneur de l’aubergiste Danny Eastman, qui y construit en 1867 un hôtel et qui est le premier à exploiter les sources thermales.En 1902, l’endroit prend le nom de Carlsbad Springs en l’honneur de la célèbre station thermale de Karlsbad en Bohème aujourd’hui en République Tchèque. «Il est évident que l’on souhaite avec ce changement de nom accroître la réputation du site», soutient Michel Prévost, l’archiviste en chef de l’Université d’Ottawa.

Les sources d’eau – Carlsbad Springs possède neuf sources d’eau minérale surtout renommée pour le traitement des maladies de la peau, du foie et des reins. «On attribue également des vertus curatives à ses eaux pour le soulagement des rhumatismes et des troubles digestifs», souligne M. Prévost en complément d’information.Dès 1867, Eastman y construit un hôtel qui est remplacé en 1876 par la Dominion Hotel, qui peut accueillir jusqu’à une centaine de visiteurs. En 1877, un feu détruit le nouvel hôtel, mais un bâtiment est immédiatement reconstruit par James Boyd. L’établissement thermal est de nouveau incendié en 1908 et un nouvel hôtel de trois étages, le Carlsbad, ouvre ses portes l’année suivante.

Contrairement à Caledonia Spring, qui est également situé dans l’Est ontarien, Carlsbad Spring ne reçoit pas de clientèle internationale. En effet, les visiteurs viennent surtout d’Ottawa, de Hull et d’Aylmer.

Le villégiateur le plus célèbre à fréquenter l’endroit demeure le Premier ministre de l’époque, Sir John A. Mcdonald.

Dominionhotel

Hotel Dominion

Le déclin – En 1900, la ville d’eau produit près de 50 000 gallons d’eau minérale. Vingt ans plus tard, sa production n’est plus que de 1500 gallons et après cette date, la commercialisation des sources cesse complètement.

En 1948, un violent incendie détruit deux des trois hôtels de la ville. Seul Russell Boyd, fils de James Boyd, continue à exploiter l’hôtel familial. L’établissement ferme ses portes en 1968. Il sera détruit en 1985. Dans les années 1960-70, l’agrandissement de la route et la construction d’un pont rendent le site méconnaissable. La station thermale tombe peu à peu dans l’oubli. «Heureusement, la restauration en 1996 du dernier pavillon thermal, le développement d’une plaque de la Fiducie du patrimoine de l’Ontario en 1997 et l’ajout de panneau d’interprétation font maintenant état du patrimoine hydrothermal de Carlsbad Springs», relève l’archiviste en chef de l’Université d’Ottawa.

__________________________________________________________________

Eastman’ Springs:

Le village était connu comme « Catharthic » (1864 land survey) mais localement le secteur portait le nom de Eastman’s Springs. Le site du village aurait été acheté en 1846 par C. Billings. Le chemin Russell était probablement un sentier indien à ce moment.

1849 : John Forsythe est le premier arrivant (lot 10, concession 7) 1850 : construction de la première école. 1854 : construction d’un moulin à scie par le juge Musgrove. 1860 : construction d’un magasin général et d’un bureau de poste dirigés par un nommé Boyd.

A ce moment Eastman`s Springs est devenu très populaire pour ses sources. Avant 1870, on y retrouve : deux hotels, deux magasins, une école, une tannerie, une fromagerie, un forgeron, un bureau de télégraphe et une boutique de « carriage shop ».

1870: Construction d’hôtel de 17 lits, construit par Dominion Springs Company. 1873: à partir de cette date, un prêtre vient à l’occasion célébrer la messe, un père oblat de la paroisse St-Joseph d’Ottawa. 1876: un feu détruit le premier hôtel. 1881: 16 mai, bénédiction de la 1ième chapelle St-Laurent par Mgr Thomas Duhamel, cette chapelle est située sur le chemin Russell. Coût de $550 pour le terrain et la construction. 1883: Le Canada Atlantic (C.N.) se rends à Eastman’s Springs. 1887: la communauté chrétienne devient la Mission St-Laurent rattachée à la paroisse de Billing’s Bridge, on y célèbre la messe deux fois par mois. 1891: On décide de construire une nouvelle chapelle parce que la chapelle actuelle est trop froide. 1892: On construit un autre hôtel : la famille Johnson 1895: Durant l’été on construit l’église actuelle au coût de $5000, la sacristie actuelle servait de presbythère. 1896: Lle 17 février, bénédiction de l’église par Monseigneur J. O. Routhier v.g., il y a à ce moment deux écoles : une école séparée et l’autre publique.

Carlsbad Springs :

1902: Le nom devient Carlsbad Springs en l’honneur du fameux « spa » en Czechoslovakie, on y vient pour y boire de l’eau des sources et y prendre des bains. On y retrouve une des plus grandes salles de danse de la région d’Ottawa et la première salle de quille. 1905: La gare est détruite par le feu, la compagnie Grand Trunk remplace. 1910: La mission St-Laurent devient la Paroisse St-Laurent, le premier curé est P. Bélanger. 1912: Construction du presbythère actuel. Le presbythère à été vendu durant les années 1990 et est maitenant une résidence privée.

Population :

1882 : 26 familles françaises 4 familles irlandaises 6 familles écossaises

1891 : 64 familles françaises 11 familles irlandaises 3 familles écossaises

1895 : 76 familles françaises 16 familles irlandaises 1898 : 96 familles françaises et irlandaises 57 élèves à l’école catholique et 48 élèves à l’école publique

En 1946, Carlsbad Springs comptait deux écoles catholiques, St-Laurent et Ste-Cécile. Maintenant seulement l’école St-Laurent existe encore. St-Cécile est devenu le centre communautaire, situé sur le chemin Ninth line. La population en 1984 était d’environ 1400 personnes sur une superficie de 10 km carré. En 1974, la province de l’Ontario (Ontario Housing et le NCC) lançait un projet de ville  »satellite » où se situe Carlsbad Springs. Ce projet n’a pas pu être effectué à cause du terrain glaisseux et de la couche rocheuse trop profonde. Aujourd`hui, Carlsbad Springs compte environ 2000 résidents, ceci inclue le secteur Edwards, Ramsayville, Piperville et le village de Carlsbad Springs. Depuis l’installation du  »trickle water system » en 1997, Carlsbad Springs est maintenant branché sur le réseau d’eau de la ville d’Ottawa. Carlsbad Springs était un secteur rural de l’ancienne ville de Gloucester. Depuis l’amalgation des 12 municipalités de la région de la capitale en l’an 2000 Carlsbad Springs est maintenant dans la ville d’Ottawa .   En 1981 on y célèbre le centenaire de la création de la mission Saint-Laurent et en 2010 on y célébre le centenaire de la Paroisse Saint-Laurent.    C’est durant l’été 2010 que le nouveau centre communautaire de Carlsbad Springs est construit au parc Harkness sur le chemin Eighth Line Road.  Celui-ci remplace le petit centre communautaire situé sur le chemin Ninth Line.  Le petit centre était originalement l’école Ste-Cécile, une des deux écoles catholiques françaises du secteur rural.


Vidéo produit en 1994 au sujet de l’historique du cimétière de Carlsbad Springs. Entrevue avec M. Wilfrid Desjardins ancien responsable du cimétière pendant plus de 25 ans.
Entrevues avec M. Ludger Landry, M. Aurèle Ménard et son épouse.  (Source: Paysages Ruraux, Rogers cable 23 / 1992)